Problèmes de nettoyage des graffitis sur le Plateau-Mont-Royal – Graffitis removal problems on Plateau-Mont-Royal

Deux articles qui ont été publiés cette semaine abordent les problèmes de l’enlèvement des graffitis dans l’arrondissement du Plateau Mont-Royal.

Dans un article de The Gazette, on compare les politiques des arrondissements du Plateau-Mont-Royal et Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce. On y apprend que l’arrondissement CDN/NDG a décidé d’inciter les propriétaires d’immeubles commerciaux et d’immeubles d’habitation de plus de 6 unités à enlever eux-mêmes les graffitis, sous peine de recevoir une amende. Du côté du Plateau Mont-Royal, on a plutôt misé sur l’augmentation des contraventions pour les graffiteurs qui passent de 100$ à 1000$ et à 5000$ pour les récidivistes. Notons que ce n’est pas la première fois que cet arrondissement mise sur l’augmentation du montant des contraventions pour régler les problèmes urbains. L’année dernière, elle a également augmenté le montant des amendes pour le bruit causé par les bars qui sont passés de 140$ à 1000$. D’un côté, on a décidé de commencer à refiler la facture à certaines victimes (tout en continuant à donner des amendes aux graffiteurs), et de l’autre, on a renforcé les punitions pour les graffiteurs.D’autre part, l’enlèvement des graffitis (visibles de la rue seulement) continue dans NDG/CDN pour les immeubles de 6 unité ou moins et pour tout type d’immeuble sur le Plateau-mont-Royal. Le budget alloué à cette tâche sur le Plateau Mont-Royal cette année est de 300 000$. Parmi les autres moyens mis en oeuvre par l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, notons l’invitation des graffiteurs à créer leurs oeuvres sur les rampes d’un skatepark et sur les bords de certains viaducs.

Dans un second article, cette fois-ci dans La Presse, ce sont plutôt les problèmes de contrat qui sont soulevés. En effet, les journalistes Vincent Larouche et Francis Vailles soulignent la problématique acquisition par un clan lié à la pègre irlandaise de la compagnie AV-NET, qui était jusqu’à maintenant responsable de l’enlèvement des graffitis au centre-ville et sur le Plateau-Mont-Royal. Les auteurs notent qu’après une baisse considérable de la qualité du travail de cette entreprise, le contrat n’aurait pas été renouvelé pour le nettoyage des graffitis au centre-ville. Sur le Plateau, on serait toujours à la recherche d’une solution de rechange. On apprend que AV-NET aurait secrètement utilisé les services d’un sous-traitant qu’ils payaient la moitié moins cher que ce qu’ils chargeaient aux arrondissements (9$/mètre carré).

Photo d’une oeuvre de Banksy, libre de droits, source: http://www.fotopedia.com/items/flickr-22181377

Comments are closed.

%d bloggers like this: